Fortum réussit à recycler plus de 80% des batteries électriques

Fortum, en partenariat avec l’entreprise finlandaise Crisolteq, est désormais capable de recycler plus de 80 % des matériaux des batteries lithium-ion. Notre procédé industriel révolutionnaire à faible teneur en CO2 nous permet de récupérer les minéraux précieux de la batterie pour les réutiliser dans la fabrication de nouvelles batteries.

recycling batteries

Un procédé révolutionnaire pour recycler les composants des batteries

Alors que la plupart des solutions de recyclage actuelles pour les batteries des véhicules électriques (VE) ne sont pas en mesure de récupérer les métaux rares, nous atteignons désormais un taux de recyclage de plus de 80 %.

Cette technologie unique, à faible teneur en CO2, a été développée en partenariat avec l’entreprise finlandaise Crisolteq, à Harjavalta, en Finlande. Grâce à un procédé de recyclage hydrométallurgique, elle permet de récupérer les minéraux précieux – nickel et surtout cobalt - et de les livrer aux fabricants de batteries pour les réutiliser dans la production de nouvelles batteries, le tout à échelle industrielle.

"Il existe très peu de technologies efficaces et économiquement viables pour recycler la majorité des matériaux des batteries lithium-ion. Nous avons vu un défi qui n'était pas encore résolu et nous avons développé une solution de recyclage évolutive pour toutes les industries utilisant des piles" Kalle Saarimaa, Vice-Président, Fortum Recycling and Waste

Les batteries lithium-ion sont d'abord sécurisées pour un traitement mécanique, les plastiques, l'aluminium et le cuivre étant séparés et acheminés vers leurs propres procédés de recyclage.

Les composants chimiques et minéraux de la batterie forment une "masse noire" qui se compose généralement d'un mélange de lithium, de manganèse, de cobalt et de nickel dans des proportions différentes. De ce mélange de métaux, le nickel - et surtout le cobalt - sont les plus précieux et les plus difficiles à récupérer.

Fortum résout un problème majeur de durabilité des véhicules électriques

Selon une prévision de l'Agence internationale de l'énergie (AIE), le nombre de véhicules électriques en service dans le monde passera de 3 à 125 millions en 2030. Actuellement, la réglementation européenne sur le taux de recyclage des piles ne concerne que 50% du poids total de la pile. Or, les batteries des véhicules électriques consomment d'énormes quantités de plastiques, de métaux et de minéraux rares. Ce n'est donc pas suffisant pour capter les matériaux précieux contenus dans les batteries.

Si les prévisions de l'AIE se confirment, cela signifierait une augmentation de 800 % de la demande de nickel et de manganèse et de 150 % de la demande de cobalt pour la production de nouvelles batteries. L’utilisation intensive de ces minéraux rares augmenterait de 500 % les émissions de gaz à effet de serre provenant de leur production. En utilisant des matériaux recyclés grâce au procédé développé par Fortum et Crisolteq, les émissions de CO2 de la production de batterie seront réduites jusqu'à 90%.

Fortum pilote également des projets d’utilisation dits "de seconde vie" pour les batteries de VE qui sont utilisées pour le stockage stationnaire d'énergie après qu'elles ne sont plus adaptées à leur usage initial.

Le recyclage des matériaux des batteries lithium-ion : clé de la croissance du transport électrique

A l'avenir, les composants de batteries ne proviendront pas uniquement de l'exploitation minière, mais devront provenir du recyclage. La capacité à récupérer ces matériaux entraînera l'augmentation du nombre de véhicules électriques et surtout leur durabilité.

"L'économie circulaire au sens strict du terme signifie le recyclage d'un élément à sa fonction ou à son but d'origine. Lorsque nous discutons du recyclage des batteries lithium-ion, l'objectif ultime est que la majorité des composants de la batterie soit recyclée pour fabriquer de nouvelles batteries", conclut Kalle Saarimaa.

Nous invitons tous ceux qui s'engagent à résoudre les problèmes de durabilité liés à l'utilisation, la fabrication et le recyclage des batteries, à rejoindre le changement pour un monde plus propre.